Professionnels

RSE - Responsabilité Sociétale et Environnementale de l'entreprise

RSE et succès de l'entreprise à l’international

Une condition de la compétitivité

Xavier Flez


La Responsabilité Sociétale (ou Sociale) et Environnementale de l’entreprise fait maintenant partie des sujets de la gouvernance. En particulier, ISO 26000 publiée en Septembre 2010 a amené le guide qui manquait pour concrétiser le sujet. Néanmoins, on voit bien que beaucoup d’entreprises se cherchent encore sur le positionnement de la RSE : simple contrainte réglementaire, option philosophique d’équilibrage d’une logique excessivement financière, moyen d’un surcroit de sens au travail ? Ou autres choses ?

Il n’y a pas une réponse unique. Le secteur d’activité de l’entreprise et son business model ne sont pas neutres. La diversité des entreprises légitime celle des options en matière de RSE. Mais nous voulons ici attirer l’attention sur un sujet clé : il est intéressant de constater qu’on trouve parmi les entreprises les plus engagées un bon nombre de celles qui réussissent à l’international. Là encore, il y a différentes motivations possibles selon que ces activités soient d’extraction de ressources, de fabrication ou de commercialisation de produits ou services.

Le point clé est que la RSE est vue comme une condition de succès en économie développée. Les consommateurs y sont habitués à une profusion de produits ou de services de qualité entre lesquels ils doivent en permanence arbitrer. Cette profusion fait que cet arbitrage est chaque jour un peu plus compliqué : lorsque l’argent manque, le moindre coût est décisif : c’est la première étape ; la montée du pouvoir d’achat fait que la compétitivité se joue alors sur la qualité du produit ou le service : c’est la seconde.

Le point important est de constater qu’on est aujourd’hui clairement entré sur une troisième étape : une certaine saturation du consommateur fait que monte la valeur associée au comportement sociétal et environnemental de l’entreprise. La RSE devient ici un sujet au cœur de la compétitivité de l’entreprise ; elle devient un surcroit de valeur nécessaire au succès. Dit autrement, elle forme une opportunité de différentiation à l’international face à des compétiteurs qui maitrisent coût et qualité.

C’est en particulier un axe stratégique des années à venir pour l’industrie exportatrice allemande ; on est bien loin de la cosmétique de certains rapports annuels sur la RSE. Votre conseil a-t-il la compétence utile sur le sujet ou a-t-il besoin d’un administrateur indépendant pour la renforcer ?


Envoyer un e-mail à Xavier Flez.

Administrateurs indépendants

Dynamisez la valeur ajoutée de votre conseil d'administration ou de votre comité stratégique

Accueil